DUSOLIER, Alcide

 

1 800 €

DUSOLIER, Alcide

Nos Gens de lettres. Leur caractère et leurs œuvres

Paris, Librairie de Achille Faure, 1864

TRÈS BEL EXEMPLAIRE SUR CHINE DANS UNE RELIURE SIGNÉE DE L’ÉPOQUE.

BAUDELAIRE, VU PAR SES CONTEMPORAINS

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (180 x 115mm)
TIRAGE : l’un des quelques exemplaire DE TÊTE SUR CHINE
ENVOI autographe signé : “À Tony Révillon, son bien dévoué Alc. Dusolier ce 10 juin 1864”
RELIURE DE L’ÉPOQUE SIGNÉE DE COURMONT. Maroquin rouge, triple filet doré en encadrement, dos à nerfs très orné et doré, tête dorée, non rogné

Un long article est consacré au poète : “M. Charles Baudelaire, ou Boileau hystérique”. Alcide Dusolier (1836-1918) fut l’un des plus brillants chroniqueurs du Nain jaune, fondé en 1863 par Aurélien Scholl. Le Nain jaune faisait une grande place à la chronique de la vie littéraire parisienne. Dusolier y donna une série de portraits, recueillis dès 1864 sous le titre Nos gens de lettres. Le 27 avril 1864 paraît celui intitulé “M. Charles Baudelaire, ou Boileau hystérique”. IL décrit Baudelaire comme un admirable connaisseur de la langue française loue l’harmonie de ses vers, mais le dit poète exécrable “parce qu'il déteste la beauté, que tout chez lui est froid et calculé, que sa poésie ne va pas jusqu'à l'âme, qu'elle ne fait qu'agacer les nerfs. « Grammairien sûr », « lettré consciencieux », Baudelaire, néanmoins, est « artificiel en tout »” (R. Kopp, Baudelaire entre Banville et Leconte de Lisle).

Le destinataire de l’ouvrage, Tony Révillon (1832-1898), était un journaliste, écrivain et homme politique important de la IIIe République, proche de Clemenceau et Gambetta.

BIBLIOGRAPHIE : G. Vicaire, Manuel de l’amateur de livres du XIXe siècle, VIII, col. 543

BKS : 9970

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement