BARTSCH, Adam

Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l'oeuvre de Rembrandt, et de ceux de ses principaux imitateurs composé par les Sieurs Gersaint, Helle, Glomy et P. Yver. Nouvelle édition entièrement refondue, corrigée et considérablement augmentée

Vienne, A. Blumauer, 1797

BEL EXEMPLAIRE D’UN GRAND LIVRE D’HISTOIRE DE L’ART, NÉCESSAIRE À TOUT AMATEUR DE REMBRANDT

2 parties reliées en un volume in-8 (200 x 120mm)
ILLUSTRATION : 5 figures gravées dont deux portraits, l’un de Rembrandt l’autre de Livens gravés par Barstch lui-même, et trois planches dépliantes

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Basane marbrée, encadrements de filets dorés autour des plats, dos long à nerfs très orné et doré, tranches mouchetées
PROVENANCE : P. Brunet, cachet humide sur la page de titre, sa collection d’estampes, de manuscrits et de reliures fut vendue à Paris en novembre 1935

Adam von Bartsch (1757-1821) était conservateur à la Bibliothèque impériale de Vienne. Conseiller du duc Albert de Saxe-Teschen pour ses acquisitions, il participa à l’une des plus grandes aventures de la collection d’art : la création de la fameuse Albertina. À tout autre prince, semblable honneur, il rédigea le catalogue des dessins du Prince Charles-Joseph de Ligne (1754-1792), fils du mémorialiste mort en 1814. Bartsch est l’auteur du fameux Peintre-graveur écrit à Vienne entre 1802 et 1821, et publié en France en 14 volumes. De nos jours, les numéros du Bartsch sont toujours aussi suivis que ceux de Ludwig von Köchel pour Mozart. Par cet ouvrage, et dès les pages III-IV de son tome I, se trouvait une fois pour toute établie la notion claire et distincte de gravure originale, celle que le peintre-graveur justement grave lui-même, par opposition à la gravure de reproduction.

Bartsch possédait une solide connaissance de l’oeuvre du maître hollandais :

“La façon de faire de Rembrandt est une espèce de magie. Personne n’a plus connu que lui les effets des différentes couleurs entre elles... Pour parvenir à lier les passages des lumières aux ombres, et pour adoucir les couleurs crues et trop brillantes, il se servait de glacis qu’il glissait avec la plus grande adresse” (p. XXVII).

Le peintre possède donc des techniques secrètes qu’il applique à la gravure : “Rembrandt n’a jamais voulu graver devant personne” (p. XXIX). Bartsch les révèle dans cet ouvrage. Il peut ainsi distinguer les estampes originales de Rembrandt de celles de ses nombreux imitateurs. Il transforme la première tentative de “catalogue raisonné” des estampes de Rembrandt entreprise par Gersaint et Yver, et publié en 1751. Il crée une nouvelle numérotation des gravures, assure leur concordance avec celle de Gersaint par un tableau placé en fin de volume, et propose même par quelques gravures dépliantes l’illustration des différences entre le maître et ses copistes.

RÉFÉRENCES : J.-C. Brunet, Manuel du libraire, I, col. 684 -- L. Cicognara, Catalogo ragionato, 1821, II, n° 4553

BKS : 5994

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement