DEZALLIER D'ARGENVILLE, Antoine Joseph

 

1400 €

DEZALLIER D'ARGENVILLE, Antoine Joseph

La Théorie et la practique du jardinage... contenant plusieurs plans et dispositions de jardins... augmentée de plus de XXX figures

La Haye, Jean-Martin Husson, 1739

GLISSEMENT PROGRESSIF DU JARDIN À LA FRANÇAISE VERS LE JARDIN À L’ANGLAISE.

LE GRAND TRAITÉ SUR L’ART DES JARDINS DE DEZALLIER D’ARGENVILLE, AU RETENTISSEMENT EUROPÉEN, MIS AU GOÛT DU JOUR PAR L’AUTEUR LUI-MÊME.

BON EXEMPLAIRE MALGRÉ UNE CERTAINE USURE

In-4 (257 x 190mm). Titre imprimé en rouge et noir, vignettes et initiales gravées
COLLATION : (viii pp.), 383 pp., (13 pp.)
ILLUSTRATION : 42 planches non signées, gravées et dépliantes, la plupart imprimées sur double page. Elles sont signées de Mariette dans les éditions parisiennes de l’ouvrage et ont été gravées sur des dessins de Dezallier d’Argenville lui-même ou d’Alexandre Le Blond
RELIURE DE L'ÉPOQUE. Veau granité, dos à nerfs très orné, tranches mouchetées de rouge
PROVENANCE : Henri, baron de Gudenus (Bamberg, 1798 - Thannhausen, 1894 ; ex-libris armorié et daté 1891)

Usures acceptables à la robuste reliure, coiffe de tête anciennement restaurée

Troisième édition d’un traité originellement publié en 1709 et 1713 en 38 planches seulement. Cet important manuel sur l’art de créer des jardins et sur le jardinage lui-même connut un retentissement européen. Il indique la manière de dresser un terrain, de le couper en terrasses avec des plants adéquats en drainant les eaux pour créer des bassins et autres fontaines ou cascades d’un grand luxe. Les inspirations de Le Nôtre sont ici systématisées. Cette édition est beaucoup plus complète et enrichie de planches supplémentaires, que la seconde édition donnée par Jean Mariette en 1711. Nous ne résistons pas à citer dans son intégralité la magnifique description du livre donnée par le libraire E. P. Goldschmidt dans un catalogue de 1994 :
 
“First published in 1709, the text of this edition is almost twice as long as the first, and there are ten new folding plates (30 new “figures” in all). These additions (indicated in brackets in the body of the text) reflect a definite shift in taste : on a ramené certaines pratiques au goût moderne, lors au moins qu’il s’approchait du vrai goût de la Nature, moving away from the rigid and geometrical stylisation of natural forms, epitomised by Le Nôtre’s abstract designs for Louis XIV’s gardens, toward a less dogmatic and a more practical approach based on empirical advances in horticulture. There are completely new chapters on hothouse cultivation and fruit-growing, particularly of figs and oranges, reflecting Dutch experience and influence. There is an original fourth section at the end on hydraulics and fountain with four folding plates, some deriving from Hero of Alessandria and Salomon de Caus. The editor of this edition does not sign his Advis sur cette nouvelle edition, but it is more than likely that he is in fact the author Dezallier himself, who here registers a development in his own views on garden design, perhaps as a response to his English sojourn from 1728. He alone would have been authorised and equipped to make such radical improvements to the work and have had such an exact knowledge of the relative defects of the previous editions, which he describes as imperfect in comparison of this one.” (Fichier Berès)

BIBLIOGRAPHIE : Ernest de Ganay, Bibliographie de l’art des jardins, 45 (pour l’édition de 1709) --

BKS : 12488

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement