BELLIN, Jacques-Nicolas

Description du Golfe de Venise et de la Morée

Paris, Imprimerie Didot, 1771

EXEMPLAIRE DU VICE-AMIRAL DECRÈS, MINISTRE DE LA MARINE DE NAPOLEON Ier, SUPERBEMENT RELIÉ

BELLES CARTES DES POSSESSIONS DE VENISE DONT CORFOU 

ÉDITION ORIGINALE  

In-4 (257 x 192mm)
ILLUSTRATION : frontispice et 49 cartes imprimées à l'eau-forte, la plupart dépliantes. La n°9 est un grand plan de Venise 

RELIURE DE L'EPOQUE. Veau raciné, large roulette dorée en encadrement, dos long richement orné, tranches mouchetées de rouge, doublures et gardes de papier peigné bleu
PROVENANCE : vice-amiral Denis duc Decrès, Ministre de la Marine de Napoléon Ier (ex-libris)  


Mors légèrement frottés 

Jacques-Nicolas Bellin (1703-1772) est l'un des meilleurs cartographes maritimes français. Dès 1720, il est nommé commis-dessinateur au Dépôt des cartes et plans au ministère de la Marine de France. Bellin analysera, classera et conservera, pendant plus de vingt ans, les cartes et les rapports de voyage que les capitaines de navire déposent à leur retour de voyage. Là où les navigateurs ont voyagé beaucoup, comme sur la côte de l'Atlantique Nord (Terre-Neuve, le Cap-Breton, l'Acadie, le golfe du Saint-Laurent), le cartographe a une mine d'informations à livrer à ses contemporains. En 1741, il obtient le titre de Premier ingénieur-géographe, fonction dont il est le premier titulaire en France. Joseph-Nicolas Delisle, un des membres de la célèbre famille de cartographes des Delisle, le fait entrer en 1752 à la Royal Society de Londres. Durant les guerres napoléoniennes, l'amiral Decrès fera dresser des cartes de Venise et des côtes dalmates. Beautemps-Beaupré, le grand hydrographe qui avait révélé à tous son talent lors du Voyage à la Recherche de Lapérouse mené par D'Entrecasteaux, est naturellement chargé d'une telle réalisation.

Or, il n'est pas aisé de dessiner un littoral si morcellé. Beautemps-Beaupré fait part à Decrès des immenses difficultés de la tâche sur une côte aussi riche en îles et en montagnes et dont les habitants ne sont pas toujours très sûrs : "Quand Votre Excellence connaîtra ce qu'est la côte de la Dalmatie, elle pourra juger quel nombre d'années et quels moyens il faudrait employer sur cette côte avant d'oser dire que l'on en a terminé la reconnaissance hydrographique" (Lettre au Ministre de la Marine, Venise, le 7 octobre 1806). Les cartes dressées par Bellin quelques quarante années auparavant servirent donc de base à ce nouveau travail ordonné par Decrès et dirigé par Beautemps-Beaupré. L'exemplaire Decrès de la Description du Golfe de Venise et de la Morée de Bellin est remarquable par sa reliure en veau raciné orné d'une roulette caractéristique recouvrant les ouvrages reliés pour le Ministre de la Marine de Napoléon. Les gardes et doublures de papier peigné bleu, également caractéristiques, s'accordent parfaitement au goût d'un ministre qui fut d'abord marin. L'élégance de cette reliure atteste de l'importance accordée par Decrès et son entourage aux travaux cartographiques d'un de leur plus fameux prédécesseurs : Jacques-Nicolas Bellin.

BIBLIOGRAPHIE : O. Chapuis, A la mer comme au ciel, Beautemps-Beaupré et la naissance de l’hydrographie moderne (1700-1850), Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 1999 -- Hoefer V, 268

BKS : 4520

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquemen