BAZIN, Gilles-Auguste.

 

1200 €

BAZIN, Gilles-Auguste.

Traité sur l'Acier d'Alsace ou l'Art de convertir le Fer de Fonte en Acier

Strasbourg, Jean Renaud Dulfsecker, 1737

LES MINES DE FER DES VOSGES ET LA NAISSANCE DE LA SIDÉRURGIE EN ALSACE

ÉDITION ORIGINALE

In-12 (165 x 110mm). Fleuron et bandeau gravés sur bois
COLLATION : 6 ff. 115pp.
ILLUSTRATION : une belle planche gravée par Weis représentant un four
RELIURE DE L’ÉPOQUE. Veau blond, triple filet doré en encadrement, dos à nerfs orné, tranches rouges
 

Gilles-Augustin Bazin (1681-1754) était naturaliste, médecin, avocat, contrôleur du Grenier à sel, bibliothécaire du cardinal de Rohan, membre correspondant de l'Académie des Sciences et surtout grand ami de Réaumur qu’il admirait.
L'ouvrage se compose de deux parties : une dissertation originale de Bazin (60 pp.) ; une deuxième partie : « Traduction de quelques chapitres tirés du livre de Swedenborg, Sur la manière de convertir le fer crud ou de fonte en Acier, en divers lieux » (55 pp.). Le prétexte de la publication est fourni par la découverte d'une mine de fer dans les Vosges par Makaud de Hirchheim, chevalier de Saint-Louis et magistrat noble de la ville de Strasbourg.
La publication de Réaumur, L'Art de convertir le fer forgé en acier et l'art d'adoucir le fer fondu (1722), constitue un tournant dans l'évolution de la métallurgie ; il marque la fin d'une époque allant de la Renaissance au début du XVIIIe siècle, période de passage progressif de la magie à la science expérimentale. Bazin essaye de son mieux de donner les définitions exactes des matériaux, des outillages et des procédés employés. Son ouvrage est farci d'indications pratiques et concrètes de tout ordre.

BIBLIOGRAPHIE : M. Klein, “Traité sur l'acier d'Alsace ou l'art de convertir le fer en acier (1737) de Gilles-Augustin Bazin (1681-1754)”, Revue d'histoire des sciences, 1967, pp. 63-66

BKS : 9598

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com