VOLTAIRE, François Marie Arouet, dit

Oeuvres complètes

Paris, chez E.A. Lequien [de l’imprimerie de P. Didot, Aîné], 1820

UNE VOLTAIRE PROTESTANT.

 

BEL EXEMPLAIRE TRÈS BIEN RELIÉ POUR LE BARON SCHICKLER, L’UN DES GRANDS FINANCIERS DU XIXe SIÈCLE

Complet de ses 70 volumes in-8 (213 x 131mm)

 

ILLUSTRATION: portrait de Voltaire d’après le portrait de Latour gravé par Balechou

CONTENU : vol. 1: Éloge de Voltaire par Frédéric II, "Vie de Voltaire" par Condorcet; vol. 2-9: Théâtre; vol. 10: La Henriade; vol. 11: La Pucelle d'Orléans; vol. 12-14: Poésies; vol. 15-18: Essai sur les Moeurs; vol. 19-20 : Siècle de Louis XIV; vol. 21: Siècle de Louis XV; vol. 22: Histoire de Charles XII; vol. 23: Histoire de Russie; vol. 24: Annales de L'Empire; vol. 25: Histoire du Parlement; vol. 26-27: Mélanges Historiques; vol. 28-29: Politique et Législation; vol. 30: Physique; vol. 31-34: Philosophie; vol. 35: Dialogues et Entretiens Philosophiques; vol. 36-42: Dictionaire Philosophique; vol. 43-44: Romans; vol. 45: Facéties; vol. 46-47: Mélanges Littéraires; vol. 48-49: Commentaires sur Corneille; vol. 50-52: Correspondance avec le Roi de Prusse; vol. 53: Correspondance avec l'Impératrice de Russie etc.; vol. 54-55: Correspondance avec d'Alembert; vol. 56-69: Correspondance générale; vol. 70:Table analytique des Oeuvres de Voltaire, composee par J.B.J. Champagnac

 

RELIURE VERS 1860. Dos de maroquin vert à nerfs, chiffre doré en queue des dos

PROVENANCE : baron Schickler (chiffre ”FS”)

“Imprimé par P. Didot, l’édition Lequien joint au mérite d’une belle exécution typographique celui de quelques heureuses restitutions de texte, d’après les éditions originales” (Bengesco).

 

Le baron Fernand Schickler (1835-1909), d’origine prussienne, fut l’un des grands financiers français du XIXe siècle, célèbre pour avoir acquis le château de Bizy près de Vernon. Il fut l’un des fondateurs de la Société d’Histoire du protestantisme français qui, lors du centenaire de la Révocattion de l’Édit de Nantes, due à sa générosité d’entrer en possession de son immeuble et sa bibliothèque, à l’adresse bien choisie du 54 rue des Saints-Pères.

RÉFÉRENCE : G. Bengesco, Voltaire. Bibliographie de ses oeuvres, Paris, 1890, t. IV, p. 160, n° 2150