VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Auguste

Isis

Paris, Dentu, Libraire-Editeur, 1862.

EXEMPLAIRE DE RODOLPHE DARZENS RELIÉ À L'ÉPOQUE DANS LE STYLE DES GONCOURT ET DE PHILIPPE BURTY

ÉDITION ORIGINALE 

 

In-8 (221 x 135mm)

TIRAGE unique à 100 exemplaires aux frais de l'auteur 

 

RELIURE DE L'ÉPOQUE ATTRIBUABLE À PIERSON. Percaline rouge à rabats, dos avec titre en noir, non rogné

PIÈCE JOINTE : Les Hommes d'aujourd'hui, art. de Paul Verlaine sur Villiers

PROVENANCE : Rodolphe Darzens (ex-libris) 

Quelques rares piqûres

Premier texte en prose de Villiers, Isis est dédié à son cousin le poète breton Hyacinthe du Pontavice de Heussey. Il venait de lui faire connaître Charles Baudelaire qui éprouvait pour Villiers une grande admiration. Catulle Mendès, Théodore de Banville (qui reconnut d'emblée le génie de l'auteur) et Stéphane Mallarmé mis à part, peu nombreux furent ceux qui lirent Isis : seuls vingt-trois exemplaires furent vendus entre 1862 et 1886. L'auteur écrivit : « J'ai couru inutilement pour en trouver un seul, et je crois qu'on n'en pourrait trouver un exemplaire que sur les quais, par hasard, quelque jour » (Correspondance, I, p. 170).

RÉFÉRENCES : M. Clouzot, Guide du bibliophile français, p. 276 -- L. Carteret, Le Trésor du bibliophile, II, p. 468