FERRIÈRES, Henry de

Le Livre du Roy Modus et de la Royne Racio, nouvelle édition, conforme aux manuscrits de la Bibliothèque royale, ornée de gravures faites d'après les vignettes de ces manuscrits fidèlement reproduites avec une préface par Elzéar BLAZE

Paris, Elzéar Blaze 1839

BON EXEMPLAIRE D’UN TEXTE ESSENTIEL ÉDITÉ ICI AVEC L’IMPORTANTE PRÉFACE D’ELZÉAR BLAZE.

 

“LE PLUS ANCIEN LIVRE DE CHASSE ÉCRIT EN FRANÇAIS”

In-4 (260 x 170mm)

TIRAGE : selon Thiébaud, après deux exemplaires imprimés sur peau de vélin, “l’ensemble de l’édition est tiré sur papier de Hollande de belle qualité”, comme celui-ci

ILLUSTRATION : nombreuses reproduction des gravures sur bois originelles

 

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Maroquin brun, décor rétrospectif estampé à froid et orné de fleurs-de-lys, dos orné d’un même décor, tranches dorées

PROVENANCE : librairie Gérard Fleury -- Hans Dedi (ex-libris)

Dos légèrement insolé

Un grand texte dans l'histoire de la langue, de la chasse, comme dans celle de la littérature française.

Le Livre du Roy Modus et de la Reine Ratio est, selon Thiébaud, "le plus ancien livre de chasse écrit en Français". Gustav Tilander, dans son article "Les manuscrits des livres du Roi Modus et de la Reine Ratio" (cf. infra), fait remonter sa rédaction aux années 1377-1378 alors que les premières dates de la rédaction par Gaston Phébus de son Livre de Chasse remontent à 1387. À ce titre, le Livre du Roy Modus appartient aux grands textes littéraires français, ceux qui ont marqué une étape dans la constitution de la langue. Car la grande tâche de Ratio et Modus consiste à définir un vocabulaire commun à tous les chasseurs en sorte que cette communauté de langage - et de musique - puisse se comprendre et être toute entière tournée vers l'action. Ce langage de la vénerie, de la chasse aux pièges et de la fauconnerie - définissant par exemple les mots propres aux cerfs ou aux sangliers ou aux loups etc... - a d'ailleurs peu bougé depuis le XIVe siècle. Les chasseurs parlent encore aujourd'hui une langue codifiée une fois pour toutes il y a plus de cinq siècles. C'est cette langue commune à des hommes provenant de différents horizons sociaux mais réunis par une même activité qui a fait voir dans la chasse médiévale une forme d'utopie sociale. Cette utopie possède sa propre symbolique comme l'expriment les discours allégoriques qui fleurissent par endroits dans le Livre du Roy Modus (cf. le très beau paragraphe 63 selon la nomenclature de Tilander : Ci moralise la roine Ratio des be

RÉFÉRENCES : Thiébaud, Bibliographie des ouvrages français sur la chasse, col. 400-401 -- G. Tilander, "Les manuscrits des livres du Roi Modus et de la Reine Ratio" (Lunds Universitets Arsskrift, N. F. Avd. 1, Bd. 28, Nr 5, 1932), du même auteur : Le Livre de chasse du Roy Modus transcrit en français moderne, Paris, E. Nourry, 1931, et Les Livres du Roy Modus et de la Royne ratio publiés avec introduction, notes et glossaire par G. Tilander, Paris, Société des Anciens Textes français, 1932, et "Nouveaux manuscrits de Modus", Estudios dedicas a Menendez Pidal, Madrid, 1950, t. 1, pp. 157-163