Zola, Émile

La Bête humaine

Paris, Charpentier, 1890

LES ZOLA DE TAINE. DEUX OUVRAGES DE ZOLA AVEC ENVOIS À HIPPOLYTE TAINE, THÉORICIEN DU NATURALISME HISTORIQUE, ET PRINCIPAL MAITRE D'ÉMILE ZOLA. RELIURES DE L'ÉPOQUE

[avec :] La Fortune des Rougon. Paris, Charpentier, 1873. 4e édition. ENVOI : "à H. Taine. Hommage sympathique de l'auteur. Émile Zola"

ÉDITION ORIGINALE  

In-12 (178 x 107mm)
TIRAGE. Exemplaire du tirage courant  

ENVOI : À H. Taine, son dévoué confrère. Émile Zola

RELIURES UNIFORMES DE L'ÉPOQUE. Dos longs en percaline rouge, plats de papier marbré, tranches mouchetées

Quelques rousseurs. Un des angles émoussé

En 1866, Hippolyte Taine publie l'ouvrage phare de sa méthodologie : Introduction à l'étude de l'Histoire expérimentale (en même temps que Claude Bernard publie Introduction à l'étude de la médecine expérimentale). En Histoire, les événements seraient déterminés par des lois équivalentes à celles du monde naturel. Chaque fait historique dépendrait de trois conditions : le milieu (géographie, climat),  la "race" (état physique de l'homme : son corps et sa place dans l'évolution biologique), le moment (état d'avancée intellectuelle de l'homme). Mettant en place une méthode expérimentale et scientifique, presque médicale, pour étudier les fait historiques, Taine applique lui-même son programme en 1875 dans Les Origines de la France contemporaine : "on permettra à un historien d'agir en naturaliste ; j'étais devant mon sujet comme devant la métamorphose d'un insecte..."  

Très impressionné par les thèses naturalistes de Taine qu'il souhaite appliquer au roman, Émile Zola publie la même année un article intitulé "M. H. Taine, artiste", dans lequel il se distingue de l'historien sur un point, le tempérament, qu'il considère comme prédominant, l'homme n'étant pas une science exacte : "une oeuvre pour moi est un homme ; je veux retrouver dans cette oeuvre un tempérament, un accent particulier et unique". En 1867 paraît Thérèse Raquin. Taine, auquel il fit certainement parvenir son livre, lui répondit alors : "vous avez fait une œuvre puissante, pleine d'énergie, de logique, et très morale ; il vous reste à en faire une autre qui embrasse plus d'objets et ouvre plus d'horizons." En 1871 paraît le premier volume des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon, "histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second Empire".

RÉFÉRENCES : Vicaire VII, 1214 -- Émile Zola, "M. H. Taine, artiste", Revue contemporaine, 15 février 1866 -- John C. Lapp «Taine et Zola : Autour d'une correspondance», Revue des Sciences humaines, nouvelle série, n ° 87, juillet/septembre 1957, pp. 319-326.

 

BKS : 3667

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com