MOULOUDJI, Marcel, et Jacques PRÉVERT

Mouloudji. Peintures, dessins

Paris, Galerie Dina Vierny, 36 rue Jacob, 1950

MOULOUDJI PEINTRE.

LIVRET D’INVITATION COMPORTANT UN LONG POÈME DE JACQUES PRÉVERT, “MOULOU”, COMPOSÉ ET PUBLIÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS À CETTE OCCASION

ÉDITION ORIGINALE

4 pages in-8 (209 x 135mm)
CONTENU : présentation de l’exposition (1ère page) ; poème de Jacques Prévert, Moulou (2e et 3e page) ; liste des oeuvres de Mouloudji présentées (4e page)

Marcel Mouloudji est évidemment connu pour des chansons “Comme un p’tit coquelicot” ou “La Complainte de la butte”. Mais sa première vocation fut la peinture : “je me suis mis à peintre comme un fou pendant deux ans. Puis je me suis aperçu que c’était un travail de longue haleine, qu’il fallait quinze ans pour devenir un vrai peintre. En plus, cela me faisait mal aux yeux. Enfin, en 1949, j’ai commencé le tour de chant tout à fait par hasard, et j’ai dû abandonner la peinture”.

En fait, Mouloudji ne cessa jamais de peindre. Ses tableaux étant des objets personnels, il éprouvait de grandes difficultés à s’en séparer. La chanteuse Sanda Slag, sa compagne, rapporte l’anecdote suivante : “quand je l’ai connu, il peignait sur des foulards de soie. Un jour, Picasso lui a proposé d’échanger un foulard - sur lequel Moulou avait peint un coq - contre un dessin. Mouloudji n’avait pas osé dire non, mais il en était malade” .

Mouloudji chanta des poèmes de Jacques Prévert (Barbara, Les Feuilles mortes). Le poète composera un poème, pour son ami chanteur, publié dans cette petite plaquette d’exposition.

RÉFÉRENCE : Gilles Schlesser, Mouloudji, Paris, 2009

BKS : 7341

 

plus d'informations : contact@deproyart.com