CONDORCET, Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de

 

200 €

CONDORCET, Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de

Discours prononcés dans l'Académie françoise, le jeudi XXI février M.DCCLXXXII, à la réception de M. le marquis de Condorcet.

[Imprimé à la suite :] Réponse de M. le duc de Nivernois, directeur de l’Académie française

Paris, chez Demonville, 1782

DISCOURS DE RÉCEPTION À L’ACADÉMIE FRANÇAISE

In-4 (258 x 184mm)
COLLATION : A-D4 E2 : 18 ff.

La candidature de Condorcet à l'Académie française fut soutenue par Voltaire, mais Condorcet avait refusé d'écrire l'éloge du duc de La Vrillière, disant qu'il ne pouvait pas louer un homme qui avait scandaleusement abusé de la lettre de cachet ; cette indépendance lui valut l'inimitié du ministre Maurepas, et l'Académie lui fut fermée tant que vécut ce dernier.

D'Alembert, d'abord opposé à la candidature de Condorcet, se décida à la soutenir à la mort de Voltaire, et il redoubla d'ardeur en sa faveur quand Buffon lui opposa celle de Bailly. Condorcet fut élu par 16 voix contre 15 accordées à Bailly, grâce à une manœuvre de d'Alembert en remplacement de Bernard-Joseph Saurin le 10 janvier 1782 ; il fut reçu par le duc de Nivernais le 21 février 1782. Il prononça l'éloge de Bernard-Joseph Saurin

BKS : 5945

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com