HUGO, Victor

 

12 000 €

HUGO, Victor

L'homme qui rit

Paris, Dépôt général de vente à la librairie Polo, 1875

L'ART D'ÊTRE GRAND-PÈRE : ENVOI DE VICTOR HUGO À SON PETIT FILS

Première édition illustrée  

Grand in-8 (272 x 183mm)
ILLUSTRATION : nombreuses compositions en noir du peintre et dessinateur Daniel Vierge (Daniel Urrabieta, 1851-1904)  

ENVOI (à l'encre brune, sur le faux-titre) :   

"À mon doux Georges bien-aimé Papapa"  

RELIURE DE LÉPOQUE SIGNÉE DE PAGNANT. Maroquin rouge, dos à nerfs, tranche supérieure dorée, non rogné

 

PROVENANCE : Georges Hugo (envoi) 

Il n'est pas étonnant que Victor Hugo ait choisi un exemplaire de cette édition pour l'offrir à un enfant, puisqu'elle est illustrée. Elle parut en 80 livraisons, six ans après l'originale. Après le décès de Charles Hugo en 1871, Victor Hugo recueillit ses deux petits-enfants, Georges et Jeanne. Ils apparaissent alors souvent dans son journal et seront au cœur d'un de ses derniers recueils, L'Art d'être grand-père (1877). Le petit Georges, âgé de sept ans lors de la publication de ce volume, affublait volontiers le poète de l'affectueux surnom de "Papapa" évoqué dans la dédicace, ainsi que Hugo l'a consigné dans ses carnets : "En passant devant Notre-Dame, Georges a dit : Les Tours à Papapa" (note du 14 novembre 1873). Évidemment, on perçoit dans ce "pas papa" la trace d'un père disparu trop tôt. Georges deviendra peintre comme son propre fils Jean Hugo.

RÉFÉRENCES : Vicaire, Manuel de l'Amateur de livres du XIXe siècle, IV, 341-342

 

BKS : 4551

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com