BARRÈS, Maurice

 

600 €

BARRÈS, Maurice

Les Amitiés françaises

Paris, Félix Juven, 1903

EXEMPLAIRE DE TÊTE SUR JAPON, À TRÈS LARGES TÉMOINS.

RELIURE SIGNÉE DE MERCIER.

PROMENADES EN LORRAINE

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (185 x 142mm)
TIRAGE : un des 20 EXEMPLAIRES DE TÊTE sur japon, celui-ci numéroté 11
RELIURE DE L’ÉPOQUE SIGNÉE DE MERCIER. Dos à nerfs et coins de maroquin bleu, plats de papier marbré, tranche supérieure dorée, larges témoins, couverture et dos conservés

Les Amitiés françaises rassemblent les promenades d’un jeune Français avec son père, dans le souvenir de l’Alsace-Moselle d’avant 1871 : Gérardmer, Sion-Vaudémont (lieu de La Colline inspirée), Domrémy, la ville d’eaux de Niederbronn et les champs de bataille lorrains sont les principaux lieux de ce pèlerinage. Le sous-titre, Notes sur l’acquisition par un petit lorrain des sentiments qui donnent un prix à la vie” précise le sens de l’ouvrage.

On note un texte célèbre de Maurice Barrès : “tout mon coeur est parti dans ma sixième année par la route de Mirecourt, avec les zouaves et les turcos qui grelottaient et qui mendiaient et de qui, trente jours avant, j’étais sût qu’ils allaient à la gloire” (p. 24). Nulle part, dans les œuvres de jeunesse de Barrès, on ne ressent une telle tristesse de la défaite de 1870, laquelle est une clef pour comprendre - à défaut de les excuser - ses dérives nationalistes.

BKS : 11371

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement