DE GAULLE, Charles

 

3 800 €

DE GAULLE, Charles

L'Action de guerre et le chef. Conférence faite à l’École supérieure de guerre, le 7 avril 1927, sous la présidence de M. le Maréchal Pétain

Nancy-Paris-Strasbourg, Imprimerie Berger-Levrault, 1928

BEL ENVOI DE CHARLES DE GAULLE ENVOI AU GÉNÉRAL CHARLES NOLLET

ÉDITION ORIGINALE  

In-8 (219 x 134mm)
ENVOI (à l'encre noire, sur le faux-titre) :
Au général Nollet.
Hommage de profond respect.
30/4/28.
C. de Gaulle  
RELIURE : chagrin rouge, filet doré en encadrement et fleuron aux angles, dos long, couverture supérieure conservée

Cette plaquette fut publiée par la Revue militaire française en mars 1928. Il s'agit de la première des trois conférences sur le commandement que de Gaulle réunira dans Le Fil de l'épée (1932).


Charles Marie Édouard Nollet (1865-1941) fut général et ministre de la Guerre dans le gouvernement d’Édouard Herriot.Polytechnicien et artilleur, il fut aussi avant la Première Guerre mondiale professeur adjoint à l'École Supérieure de Guerre, là même où Charles De Gaulle prononça cette conférence. En décembre 1914, il fut nommé général de brigade. Au cours de l'été 1915, il commande notamment la 129e division d'infanterie au cours de la bataille du Linge. Le 31 décembre 1915, il prend le commandement de la 66e DI. Le 12 mai 1916, il est nommé général de division à titre temporaire et placé à la tête du 12e corps avec lequel il participe aux combats de Verdun et dans l'Aisne. Il est titularisé dans son grade le 18 mai 1917. Le 11 février 1919, il prend le commandement du 1er corps d'armée. Du 14 septembre 1919 à sa nomination au ministère de la Guerre, il présida la commission militaire interalliée de contrôle en Allemagne, visant à assurer le désarmement de cette dernière conformément aux articles du traité de Versailles. Il connaissait donc bien l’armée allemande et son histoire et fut à ce titre l’un des premiers défenseurs de l’idée d’une armée de métier, à laquelle devait souscrire le jeune De Gaulle (cf. P.-M. de La Gorce, De Gaulle entre deux mondes), et en opposition complète avec l’idée excessive d’une défense trop exclusivement portée sur la création de complexes fortifiés : ce sera bien là le drame de l’armée française en mai 1940.

Franc-maçon, réputé républicain et proche des milieux de gauche, Nollet fut appelé comme ministre de la Guerre du Cartel des Gauches dans le cabinet Herriot, entre le 14 juin 1924 et le 10 avril 1925.

BKS : 4748

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement