COLETTE

 

350 €

COLETTE

Aventures quotidiennes

Paris, Ernest Flammarion, 1921

RÉUNION DE VINGT-DEUX CHRONIQUES DE COLETTE AU FIGARO PARUES DU 29 AVRIL AU 5 OCTOBRE 1924.

AVEC UN ENVOI AU JOURNALISTE ET ROMANCIER PAUL LOMBARD

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (188 x 120mm). Marque typographique de Flammarion imprimée sur la page de titre. Tirage courant
ENVOI autographe signé :

                                    à Paul Lombard,
                                     amicalement de
                                      Colette

BROCHÉ, sous sa couverture d’origine

Ces chroniques avaient été publiées dans Le Figaro sous un titre engageant et moderne : opinions d’une femme. Elles ont pour titre : “Vieillesse d'hier, jeunesse de demain”, “Accidents de printemps”, “Assassins”, “Foules”, “Bêtes”, “Fleurs”, “Doubles”, “Cinéma”, “Sortilèges”, “Pédagogie”, “Mésanges”, “L'Ursurpateur”, “Chaleur”, “Combats”, “Beautés”, “Été”, “Progéniture”, “Fugue”, “Mausolées”, “Journaux”, “Ailes” et “Rentrée”.


Né en 1889, Paul Lombard est le fils du romancier Jean Lombard (L'Agonie en 1888, Byzance en 1890). Il fut secrétaire général et journaliste littéraire du quotidien L'Homme Libre, fondé par Georges Clemenceau, dans lequel il rendit compte avec admiration de plusieurs titres de Colette. À ce titre, il fut en relation avec de nombreux auteurs, dont Francis Carco. Colette lui adressa un exemplaire avec envoi de Sept dialogues de bêtes. Il est aussi l'auteur du Cabaret du Nervoso et des Contes de la mise en boîte.


Pendant la Première Guerre mondiale, il avait été secrétaire Général et critique militaire à L'Œuvre où avaient débuté Radiguet et Mac Orlan. Après la guerre, il contribua à Gringoire et publia plusieurs ouvrages politiques : Au Berceau du socialisme français (1932), Front Populaire (1936), Quatorze mois de démence : l'expérience Léon Blum (1937), Les Chemins de Munich (1938-39), le Maréchal et l'Armistice (1943-44). Passé, en somme, de Georges Clemenceau à la Collaboration, il fut condamné à cinq ans d’indignité nationale à la Libération.

 BKS : 11417

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement