GIDE, André

 

1 200 €

GIDE, André

Les Cahiers d'André Walter

Paris, Librairie des Indépendants, 1891

ENVOI D’ANDRÉ GIDE À HENRI VANDEPUTTE :

REMARQUABLE PASSAGE DE TÉMOIN D’UN JEUNE POÈTE À UN AUTRE.

Deuxième édition

In-8(155 x 107mm)
TIRAGE : un des 125 exemplaire sur vélin teinté, celui-ci numéroté 179 et paraphé “A. W.” par André Gide

ENVOI autographe signé :
                                              À Henri van de Putte [sic], mon ami d’hier.
                                              Sentimentalement,
                                              André Gide.
                                              Janvier 96, Bruxelles

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Toile verte, dos à la bradel, couverture conservée

En 1896, quelques jeunes poètes belges, dont Henri Vandeputte (1877-1952), animent un certain nombre de petites revues éphémères. Ils se placent sous la tutelle de Gide, encore très peu connu au-delà des Ardennes, mais qu’ils perçoivent comme un passeur entre poésie symboliste et naturisme. Dès cette époque, Gide adresse à leurs revues quelques fragments des Nourritures terrestres, et cet exemplaire des Cahiers d’André Walter avec envoi à Henri Vandeputte. L’expression dans l’envoi “mon ami d’hier” est à prendre au sens premier : Gide et Vandeputte viennent de se rencontrer littérairement et même “sentimentalement” par l’échange de premières lettres en 1896. Gide vient à Bruxelles en janvier 1897, Vandeputte séjourne à Paris au mois de mars suivant. Après ces visites, les deux jeunes hommes se tutoient.

La modeste reliure reliure de l’exemplaire a certainement été réalisée pour Henri Vandeputte, peu argenté à dix-neuf ans.

RÉFÉRENCES : Henri Vandeputte, Œuvres complètes,  Bruxelles, 1992-1993 -- André Gide et Henri Vandeputte, “Correspondance” in Bulletin des Amis d'André Gide, n° 36, octobre 1977, pp. 25--65

 

BKS : 11428

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement