CHEVREUL, Michel-Eugène

Exposé d’un moyen de définir et de nommer les couleurs d’après une méthode précise et expérimentale avec l’application de ce moyen à la définition et à la dénomination des couleurs d’un grand nombre de corps naturels et de produits artificiels

Paris, Gauthier-Villars, 1861

REMARQUABLE EXEMPLAIRE, LA PLUPART DU TEMPS MAL RELIÉ, CONSERVÉ ICI DANS SES BELLES COUVERTURES BLEUES.

TRÈS PUR

ÉDITION ORIGINALE, publiée dans le tome 33 des Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France

2 volumes in-8 (282 x 229 mm) et in-4 (362 x 280 mm)
COLLATION : vol. 1 : (3) ff., lxxiij, 944 pp. ; vol. 2 : (1) f., 15 pl.
ILLUSTRATION : 15 planches, dont 14 chromographiées et 1 planche à système lithographiée en noir
BROCHÉS, couvertures originales bleues imprimées, à toutes marges. Boîtes

Œuvre majeure sur la dénomination des couleurs, l’Exposé de Michel-Eugène Chevreul demeure “just as a monumental... the norms it established for naming colors are still valid and in use today” (Moshe Ron). En s’appuyant sur ses propres travaux relatifs à l’optique des couleurs (De la loi du contraste simultané des couleurs, 1839), Chevreul parvient à résoudre le problème de la définition et de la représentation des couleurs, en donnant ici de multiples et précises analogies.

“Chevreul used as fundamental points of comparison 3 definite rays of red, yellow, and blue. He placed these 3 colors at equidistant points on the circle and interpolated 23 color mixtures in each of the 3 intervenings sectors, obtaining a chromatic circle of 72 colors. In addition to this circle he prepared 8 others in which the colors were toned down with known proportions of black. To compare shades of colors he mixed the normal colors with known proportions of white in the other direction, obtaining complete scales of colors in which pure white and pure black were the extremes and the pure color was in the middle of the scale. In this way Chevreul derived from the chromatic circle of pure colors 1,442 different tones all of which were exactly defined” (Albert Costa).

Le principe de la juxtaposition des couleurs, laissant à l'œil le soin de reconstituer les couleurs intermédiaires, influença les peintres impressionnistes et pointillistes.

RÉFÉRENCES : A. B. Costa, Michel-Eugène Chevreul. Pioneer of Organic Chemistry, 1962, p. 9 -- M. Ron, Bibliotheca Tinctoria, 1991, n° 201

 

BKS : 10132

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement