GOBINEAU, Arthur de, dit le comte de

 

300 €

GOBINEAU, Arthur de, dit le comte de

Le Voyage à Terre-Neuve

Paris, Le Voyage à Terre-Neuve, 1861

LA PLUME ACÉRÉE D’UN DIPLOMATE VOYAGEUR.

SIX MOIS À TERRE-NEUVE

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (187 x 115mm). Faux-titre
RELIURE. Dos à nerfs et coins de chagrin vert, dos à nerfs, témoins, couverture imprimée et dos vert pâle conservés (le dos est relié avec le plat supérieur)

Arthur de Gobineau (1816-1882) revient de Perse en 1858 où il avait été envoyé comme Premier secrétaire de la Légation en 1855. Entre deux affectations, toujours épris par les grands horizons, il accepte une mission de six mois à Terre-Neuve dont le but consistait à délimiter des zones de pêche à la morue dans le Golfe du Saint-Laurent plus favorables aux pêcheurs français. Sa mission fut un succès. Il parcourut l’archipel et une petite baie porte aujourd’hui son nom.
Gobineau, à l’inverse de la Perse et de l’Asie, est ici confronté à la nature pure d’un pays sans histoire. D’où une certaine déstabilisation du diplomate qui rend ce récit sensible. “Ronald Rompkey, spécialiste de la question des récits de voyage à Terre-Neuve, écrit dans Terre-Neuve : anthologie des voyageurs français 1814-1941 que le Voyage à Terre-Neuve propose “les observations les plus perspicaces de tous les visiteurs français au XIXe siècle”” (https://journals.lib.unb.ca/index.php/scl/article/view/25597/29689).

RÉFÉRENCES : M. Clouzot, Guide du bibliophile français, p. 133 -- Sabin, 27620

 

BKS : 11465

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement