BOSSUET, Jacques- Bénigne

[Recueil d'oraisons funèbres]. Oraison funèbre de Marie Térèse (sic) d'Austriche, infante d'Espagne, Reine de France et de Navarre prononcée à Saint Denis le premier de septembre 1683

Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1683

BEAU RECUEIL DES QUATRE CÉLÈBRES ORAISONS FUNÈBRES DE BOSSUET PRONONCÉES DANS LES ANNÉES 1680.

LECTURE STIMULANTE DANS UN EXEMPLAIRE DE QUALITÉ RELIÉ PAR CHAMBOLLE-DURU

ÉDITIONS ORIGINALES

In-4 (240 x 175mm). Fleuron gravé aux armes de France et d’Espagne. Grand bandeau gravé par Sébastien Le Clerc représentant la Reine en prière au-dessus de son cénotaphe. COLLATION : π1 A-H4, sans le dernier feuillet qui est blanc. RÉFÉRENCE : A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, I, p. 849

[avec :]  2. BOSSUET, Jacques Bénigne. Oraison funèbre de la très-haute et très-puissante Princesse Anne de Gonzague de Clèves, Princesse Palatine prononcée en présence de Monseigneur le Duc, de Madame la Duchesse, & de Monseigneur le Duc de Bourbon, dans l’Église des Carmélites du Fauxbourg Saint Jacques le 9 août 1685. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1685

Fleuron gravé aux armes de la Princesse Palatine sur la page de titre par Sébastien Le Clerc. Grand bandeau représentant son cénotaphe et orné de son chiffre couronné, grand cul-de-lampe gravé à la fin du volume. COLLATION : π1 A-G4  H2. RÉFÉRENCE : A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, I p. 850

3.  BOSSUET, Jacques Bénigne. Oraison funèbre de très-haut et puissant seigneur Messire Michel Le Tellier, chevalier, chancelier de France prononcée dans l’Église paroissiale de Saint Gervais... le 25 janvier 1686. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1686

Fleuron gravé aux armes de Le Tellier, grand bandeau le représentant le cénotaphe du Chancelier dessiné par Parosel et gravé par Sébastien Le Clerc, initiale gravée, grand cul-de-lampe gravé à la fin du volume. COLLATION : π1 A-H4. RÉFÉRENCE : A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, I, p. 851

4. FLÉCHIER, Esprit. Oraison funèbre de très-haut et puissant seigneur Messire Michel Le Tellier, chevalier, chancelier de France prononcée dans l’Église de l’Hôtel Royal des Invalides le 22. jour de mars 1686. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1686

Fleuron gravé au portrait de Le Tellier dessiné par Rouillet et gravé par Le Clerc, grand bandeau représentant le cénotaphe du Chancelier dessiné par Parosel et gravé par Sébastien Le Clerc, initiale gravée, grand cul-de-lampe gravé à la fin du volume. COLLATION : π1 A-E4, sans le dernier feuillet blanc

5. BOSSUET, Jacques Bénigne. Oraison funèbre de très-haut et puissant Prince Louis de Bourbon, Prince de Condé, premier Prince du sang. Prononcée dans l’Église de Nostre-Dame de Paris le 10. jour de Mars 1687. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1687

Fleuron aux armes Condé dessiné par Sevin et gravé par C. Vermeulen, grand bandeau représentant le Grand Condé  dessiné par Parosel et gravé par Rouiller, grand cul-de-lampe aux armes Condé à la fin, initiale gravée. COLLATION : π1 A-H4, sans le dernier feuillet blanc. RÉFÉRENCE : A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, I, p. 858

6. BOURDALOUE, Louis. Oraison funèbre du très-haut et très-puissant prince Louis de Bourbon prince de Condé, premier Prince du sang. prononcée à Paris le 26. jour d'Avril 1687. en l'Église de la Maison Professe des Peres de la Compagnie de Jesus. Paris, Estienne Michallet, 1687

Fleuron au chiffre du Grand Condé et bandeau dessinés par Sevin et gravés par Vermeulen, initiale gravée.  COLLATION : π1 A-B4 C-V2, sans le dernier feuillet blanc. RÉFÉRENCE : J.-C. Brunet, Manuel du libraire I, 1176

RELIURE SIGNÉE DE CHAMBOLLE-DURU. Maroquin chocolat, très janséniste, dos à nerfs, tranches dorées sur marbrures

Bossuet a composé six oraisons funèbres d'importants personnages de la Cour qui ont été imprimées de son vivant. Le présent recueil présente celles des années 1680 : la Reine, Anne de Gonzague, le chancelier Le Tellier et le Grand Condé. On leur a ajouté celles de Fléchier pour Le Tellier et de Bourdaloue pour le Grand Condé. Il manque cependant les deux oraisons de 1669 et 1670. Précédemment à celles-ci, Bossuet avait composé quatre oraisons de prêtres ou de religieuses qui ne subsistent qu’à l’état de manuscrit ou qui ont disparu.

“Sans cesse occupé du tombeau, et comme penché sur les gouffres d’une autre vie, Bossuet aime à laisser tomber de sa bouche ces grands mots de temps et de mort, qui retentissent dans les abîmes silencieux de l’éternité. Il se plonge, il se noie dans des tristesses incroyables, dans d’inconcevables douleurs.” (Chateaubriand, Génie du christianisme, troisième partie, ch. IV : “Bossuet orateur”)

BKS : 11504

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement