BEAUTEMPS-BEAUPRÉ, Charles-François

Rapport sur les Rades, Ports et Mouillages de la Côte Orientale du Golfe de Venise visités,

en 1808 et 1809, par ordre de Sa Majesté l'Empereur et Roi sous le Ministère de son Excellence le comte Decrès, Vice-Amiral, Grand Officier de l'Empire, Inspecteur Général des Côtes de la Méditerranée... [Manuscrit signé et daté]

Paris, 1810, 1er mai.

MANUSCRIT DE DÉDICACE OFFERT AU DUC DECRÈS ET RELIE À SON CHIFFRE.   

IMPORTANTE MISSION D'EXPLORATION DANS LE GOLFE DE VENISE VISANT A LA CRÉATION D'UN NOUVEAU GRAND PORT MILITAIRE DANS LE NORD DE L'ADRIATIQUE

In-folio (348 x 230mm)
COLLATION : 146 pages paginées 1-143, calligraphiées à l'encre noire et en italiques, 19 lignes à la page sur un beau papier vélin
CONTENU : [1] : titre, [2r] : Table des articles contenus dans ce rapport, [3r] p. 1 : début du texte par : "La Mission dont je vais faire connaître les résultats"...p. 2 : remarques de l'auteur : "Observations générales sur les effets des vents, de la marée et des courants dans le Golfe de Venise", p. 11 : Marées, p. 12 : Courants, p. 14 : Golfe de Cattaro, p. 17 : De l'entrée & de la Sortie du Golfe de Cattaro, p. 31 : Bassin occidental. "Quand les vaisseaux de ligne vénitiens et turcs relâchaient dans le golfe de Cattaro", p. 36 : Bassin du centre, p. 40 : Bassin oriental, p. 45 : Défense du Golfe de Cattaro, p. 50 : Observations [sur les habitants de Cattaro et leur talents de navigateurs], p. 55 : Descrizione della Costa del Littorale delle Bocche di Cattaro, p. 61 : Seconde Partie. Environs de Raguse. "La reconnaissance hydrographique des environs de Raguse est la plus belle et la plus importante, peut-être, des opérations que j'ai exécutées", p. 62 : Canal de Calamota, p. 63 : Isles et Ecueil du canal de Calamota, p. 67 : Passes du canal de Calamota, p. 70 : Passe entre Calamota et Mezzo, p. 71 : Passe entre Mezzo et Giupana, p. 73 : Passe entre Giupaba et Iaklian, p. 75 : Passe entre Iaklian et Olipa, p. 77 : Passe entre Olipa et la presqu'île de Sabioncello, p. 79 : Mouillages dans le canal de Calamota, p. 89 : Ports situés dans le canal de Calamota, p. 89 : Gravosa et Ombla, p. 99 : Port de Malfi, p. 104 : Port de Stano, p. 111 : Golfe de Stagno, p. 117 : Sur la défense du canal de Calamota, p. 120 : Port de Raguse et canal de la Croma, p. 123 : Rade de Breno, p. 129 : Port de Ragusi-Vecchio, p. 132 : Ports de Molonta, p. 138 : Observations, p. 140 : Conclusion. "Le canal de Calamota réunit à tous les avantages que la Marine Militaire trouverait dans le Golfe de Cattaro, l'avantage inappréciable d'offrir en tout temps un abri assuré à l'armée navale la plus nombreuses". A la fin, signature et datation autographe de Beautemps-Baupré  

RELIURE DE L'EPOQUE. Maroquin vert à grain long, grand décor doré d'encadrement de roulettes, chiffres au centre des plats, dos long doré et orné d'une ancre de marine dans les compartiments avec titraison : Ports et golfe de Venise, tranches dorées, gardes et doublures de tabis rose

PROVENANCE : Denis duc Decrès, Ministre de la Marine de Napoléon

Denis Decrès (1761-1820), officier de marine, participa à de nombreuses campagnes contre les Anglais dans les mers des Antilles, des Indes et d’Irlande.  En 1793, il est fait capitaine de vaisseau. Il est promu chef de division en mars 1797, puis contre-amiral en avril 1798. Bonaparte le choisit pour commander les frégates de Brueys dans l'expédition d'Egypte. Il participe à la bataille d'Aboukir, d'où il réussit à rejoindre Malte avec Villeneuve. Il soutient un siège de la marine anglaise conduite par Nelson. Il est fait prisonnier et fréquente malgré lui l’amiral anglais qui le traite avec égards. Il est échangé en août 1800. Le Premier Consul le nomme le 2 octobre 1801 au poste de Ministre de la Marine. Vice-amiral le 30 mai 1804, duc en avril 1813, il reste ministre jusqu'en 1814. Il retrouve son portefeuille durant les Cent-Jours (mars-juin 1815). Héritant d'une flotte qui n'a pas les moyens des missions imparties, il seconde avec efficacité Napoléon dans l'œuvre de reconstruction de la Marine, avant et après Trafalgar. Il mourra assassiné par son maître d'hôtel.
Charles-François Beautemps-Baupré (1766-1854) est l'un des grands hydrographes français. Si la marine française ne brilla pas sous l'Empire, son école de cartographie l'a rendue célèbre. Elle dominait nettement par ses productions comme par la qualité de ses ingénieurs celle de la Navy anglaise. Tout au long des guerres de l'Empire, la vie de Beautemps-Beaupré est rythmée par ses missions littorales durant chaque saison, et par des hivers parisiens durant lesquels il rédige ses travaux. La première de ces missions est le long des côtes de la Mer du Nord pour préparer un éventuel débarquement en Angleterre, idée abandonnée dès 1805. Beautemps-Beaupré reçoit de Decrès des missions très confidentielles. Dès 1806, on lui demande d'effectuer la reconnaissance des côtes de la partie orientale du golfe de Venise dont aucune véritable carte n'existe. Les puissances maritimes convoitent les forêts d'Istrie et de Dalmatie alors que les bois de construction navale s'épuisent en Europe. De plus, Napoléon entend ouvrir à partir de Venise une grande route commerciale vers l'Orient. Il imagina donc la construction d'un grand port militaire et d'un nouvel arsenal dans le golfe de Venise. Beautemps-Baupré effectua trois campagnes de relèvement : 1806, 1808 et 1809. Ce rapport daté du 1er mai 1810 achève sa mission. Il présente aussitôt à l'empereur Napoléon en personne les magnifiques cartes enluminées de son dessinateur Portier, connue à un seul exemplaire, et depuis toujours conservées aux Archives nationales (MAP. 6 JJ/54/ter/A/19). Son ministre, Denis Decrès, reçoit le présent exemplaire, aussitôt relié en maroquin vert à son chiffre. Projet abandonné parmi d'autres, l'écroulement de l'Empire eut raison d'une chimère napoléonienne peu connue : redonner à Venise impériale sa grandeur maritime.

REFERENCES : Olivier Chapuis, A la mer comme au ciel, Beautemps-Beaupré et la naissance de l’hydrographie moderne (1700-1850), Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 1999 -- Georges Six, Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814). Paris, Librairie Georges Saffroy, 1934, t. I, p. 424

 

BKS : 4462

 

Plus d'informations : contact@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement