COCTEAU, Jean

Le Prince frivole

Paris, Mercure de France, 1910

ENVOI DE JEAN COCTEAU AU JOURNALISTE ET ÉCRIVAIN SYMBOLISTE ALFRED MORTIER

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (190 x 120mm)
TIRAGE : un des exemplaires de service de presse portant le poinçon de l’éditeur “M.F”
ENVOI autographe signé :

                                           pour Alfred Mornier
                                          que j’admire et que j’affectionne
                                           Jean Cocteau
                      
RELIURE : dos à la bradel avec titre et auteur doré, cartonnage bicolore bleu et noir, couverture et dos conservés

Utilisée comme "une pudeur pour cacher son fond" (Jean Cocteau, lettre à sa mère, 3 novembre 1922), la frivolité affichée par le titre représente une conquête du jeune poète sur lui-même. Une tristesse et un ton badin laissent entrevoir un artiste préoccupé par "écrire des vers avec son sang” selon Pierre Caizergues. L’essentiel de ce recueil de soixante-seize poèmes a été écrit durant l’été 1909. Le Prince frivole est le deuxième recueil de Jean Cocteau (1889-1963) à être publié ; il lui valut le surnom éponyme.

Alfred Mortier (1865-1937) est un critique littéraire et écrivain symboliste. Il est aussi l'un des fondateurs du Mercure de France et, en 1895, il devient président-fondateur du Cercle Artistique à Nice. Jean Cocteau et Max Jacob (1876-1944) fréquentent ensemble le salon qu’il tient avec sa femme, Mme Aurel. En 1933, il écrit un texte, Jean Cocteau et la gauche littéraire qui fut publié dans le numéro d’avril de La Grande Revue. Alfred Mortier y déclare :  
Cocteau sait bien que la gauche existe, “la gauche bon teint, la gauche en soi”, dit-il, mais, malin, il prétend que c’est le premier état de la droite, une gauche classique, celle qui représente l’ordre avant d’avoir été imitée, affadie. Cette subtilité lui permet de se refuser à être d’avant-garde et même d’être contre l’idée d’avant-garde (qui se démode vite), tout en profitant d’une position qui lui ressemble curieusement.

RÉFÉRENCES : Claude Arnaud, Jean Cocteau, Biographie Gallimard, chapitre II -- https://cocteau.biu-montpellier.fr/index.php?id=18

BKS : 11548

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement