ARNAUD de NOBLEVILLE, Louis Daniel.

AËDOLOGIE ou Traité du Rossignol franc, ou chanteur :

contenant la manière de le prendre au filet, de le nourrir facilement en cage, & d’en avoir le Chant pendant toute l’année. Ouvrage accompagné de remarques utiles & curieuses sur la nature de cet Oiseau

Paris, Deburre, 1754

LE ROSSIGNOL : CHASSER POUR LA MUSIQUE

ÉDITION ORIGINALE

In-12 (165 x 95mm)
COLLATION : (2 pp.), VII, (3), 156, (4)
ILLUSTRATION : belle planche gravée dépliante en frontispice représentant un rossignol d’après M. Aubert (rognée en pied) et à la fin une grande planche dépliante d’après Aubert des cages et de divers instruments ou pièges
RELIURE DE L’ÉPOQUE. Veau, dos à nerfs doré et orné, tranches roues

Louis-Daniel Arnaud de Nobleville (1701-1778) fut un médecin talentueux et un musicien réputé pour son talent à la viole. Après 1750, il fut nommé Médecin de la Généralité d’Orléans en charge des épidémies. Ce petit ouvrage, plein de délicatesse pour l’oiseau enfermé, est aussi un traité de chasse recommandant d’attraper les rossignols “à la fin avril”. Depuis les lais de Marie de France (XIIe siècle), jusqu’à Ode to a nightingale (1819) de John Keats, le chant du rossignol s’est toujours fondu avec la voix de la poésie.

RÉFÉRENCES : Thiébaud, 37 -- Schwerdt, I, 45 -- Souhart, 515

BKS : 10815

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement