FÉNELON, François de Salignac de La Mothe

 

1 300 €

FÉNELON, François de Salignac de La Mothe

Dialogues sur l’éloquence en général, et sur celle de la chaire en particulier

Paris, Florentin Delaulne, 1718

« ON PARLE POUR PLAIRE & POUR PERSUADER ».

 

EXEMPLAIRE DE CHOIX EN BELLE RELIURE ANCIENNE DE MAROQUIN ARMORIÉ, PORTANT L’EX-LIBRIS GRAVÉ D’UN PRÉSIDENT À MORTIER, MEMBRE DE LA FAMILLE DES LE PELETIER

ÉDITION ORIGINALE accompagnée de la réimpression de la célèbre lettre de Fénelon écrite à l’Académie Françoise : sur l’éloquence, la Poësie, l’Histoire, etc.

 

In-12 (162 x 94mm)

COLLATION : (4 ff.), 409 pp., (1 f.).

 

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Maroquin noir, chiffre doré au centre des plats surmonté d’une couronne de marquis, encadrement d’un filet estampé froid, dos à nerfs, pièce de titre de maroquin rouge, tranches dorées sur marbrure

PROVENANCE : chiffre couronné non identifié - un membre de la famille des Le Peletier (ex-libris armorié gravé du xviiie siècle conforme à Olivier-Hermal-de Roton, pl. 897, fer 1) qui fut Président à mortier du Parlement comme l’atteste l’emblème de sa charge surmontant la couronne sans que l’on puisse pour autant identifier son possesseur, qu’il soit Le Peletier de Rosanbo, de Mortefontaine, de Souzy ou de Saint-Fargeau

L’enseignement de l’éloquence, négligé par Bossuet, Bourdaloue et d’autres émules du Cygne de Cambrai est entrepris ici par le plus sensible et le plus talentueux des maîtres de cet art. Sous forme de dialogues, Fénelon examine les fondements, les ressources et les mécanismes de l’éloquence. La lettre à l’Académie que Fénelon a jointe traite de plusieurs projets : le dictionnaire, une grammaire, une rhétorique, une poétique, un traité sur la tragédie, d’autres sur la comédie et sur l’histoire, etc. Elle se termine par une Réponse à une Objection sur ces divers Projets. Fénelon évoque l’ardeur et l’émulation des Anciens :

 

J’avouë que l’émulation des Modernes seroit dangereuse, si elle se tournait à mépriser les Anciens, & à négliger de les étudier. Le vrai moyen de les vaincre, est de profiter de tout ce qu’ils ont d’exquis, & de tacher de suivre encore plus qu’eux leurs idées de l’imitation de la belle nature. Si jamais il vous arrive de vaincre les Anciens, c’est à eux-mêmes que vous devrez la gloire de les avoir vaincus... Rien ne marque tant une nation gâtée que ce luxe dédaigneux, qui rejette la frugalité des Anciens. C’est cette dépravation qui renversa Rome.