RENNELL, James

 

2 500 €

RENNELL, James

Description historique et géographique de l’Indostan

traduite de l’anglais par J.B. Bouscheseiche... à laquelle on a joint des Mélanges d’Histoire et de Statistique sur l’Inde, traduits par J. Castéra.

Paris, Imprimerie de Poignée, 1800 (An VIII)

EXEMPLAIRE DU VICE-AMIRAL DENIS DECRÈS.

 

AVEC L’ATLAS, SOUVENT MANQUANT

Première édition française. Traduction de Bouscheseiche

 

3 volumes in 8 (192 x 120mm)

ILLUSTRATION : 11 cartes, certaines finement rehaussées de couleurs à l’époque

 

RELIURES DE L’ÉPOQUE. Veau raciné, encadrement d’une roulette dorée, dos à nerfs ornés, tranches marbrées. Atlas : Papier marbré rose de l’époque

PROVENANCE : vice-amiral Denis Decrès, ministre de la marine de Napoléon Ier

James Rennell (1742-1830) est considéré comme « le premier grand géographe britannique » car il a systématisé les collectes de données, l’étude de terrain ainsi que la compilation de nombreuses sources à la fois européennes et locales. Élevé par le vicaire G. Burrington, il est très vite enrôlé dans la marine et envoyé sur les navires à destination du sous-continent indien. Il occupe successivement les fonctions de dessinateur de cartes maritimes, puis d’ingénieur dans la construction du College of Fort William à Calcutta où les élites indiennes enseignent leurs savoirs locaux aux Britanniques. Il est ensuite chargé de réaliser des enquêtes sur les rives du Gange afin d’y définir les eaux navigables. En 1767, il est promu inspecteur général du Bengale. Il réalise un important relevé de toutes les données territoriales et sociales afin de pouvoir définir les caractéristiques de la région la plus riche du sous-continent indien. Devenu membre de la Royal Society en 1781, il rédige son œuvre majeure en 1782, Mémoire de la carte de l’Indoustan, accompagnée d’une carte générale.

 

C’est de tous les écrits qui ont paru sur l’Inde, celui qui fait le mieux connaitre la division géographique et politique de cette contrée (Boucher de la Richarderie)

RÉFÉRENCE : Gilles Boucher de la Richarderie, Bibliothèque universelle des voyages, Paris, 1808, V, 43