GOLBERRY, Silvester Meinrad Xavier

 

2 000 €

GOLBERRY, Silvester Meinrad Xavier

Fragments d’un voyage en Afrique fait pendant les années 1785, 1786 et 1787

Paris, Treuttel et Wurtz, 1802 (An X)

EXEMPLAIRE DECRÈS. L’AFRIQUE À LA VEILLE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

ÉDITION ORIGINALE

 

2 volumes in-8 (195 x 122mm)

ILLUSTRATION : volume I : grande carte dépliante de l’Afrique, une carte du fleuve Sénégal, une vue de Saint-Louis. Volume II : plan de l’île de Gorée et trois planches représentant des autochtones

 

RELIURES DE L’ÉPOQUE. Veau raciné, encadrement d’une roulette dorée, dos longs ornés

Coiffes légèrement renforcées

Le Voyage en Afrique de Sylvain Meinrad Xavier de Golbéry (ou Golberry, 1742-1822) fait partie de ces grands voyages voulus par Louis XVI dans la course engagée contre l’Angleterre pour assoir la supériorité maritime et territoriale de la France. Les Français venaient de reprendre, en 1783, le Sénégal aux Anglais :

 

Cook avait assuré à son pays une très grande part de la gloire attachée aux découvertes géographiques du dernier siècle, et ce grand voyageur avait pour ainsi dire fixé les limites des grandes navigations autour du monde. Ces avantages que l’Angleterre avait sur nous semblaient devoir exciter l’émulation de la France à qui, ses établissements en Afrique, et des circonstances locales très favorables, offraient les plus belles occasions, et les plus grands moyens de parvenir à d’importantes découvertes dans l’intérieur de ce continent. (P. 5)

 

Le Maréchal de Castries, ministre de la marine, et le chevalier de Boufflers, gouverneur du Sénégal, sont à l’origine de ce récit de voyage. Au détour de descriptions géographiques et anthropologiques largement portées sur la région du fleuve Sénégal, Golbéry s’oppose ouvertement à l’esclavage alors qu’il vient d’être rétabli par Napoléon au moment où paraît le livre : « Au 18 brumaire de l’an 8, [notre gouvernement] a détruit la plus méprisable de toutes les tyrannies, il a affranchi trente millions d’hommes qui n’osaient presque plus espérer des temps favorables » (p. 30). Les fers utilisés au dos des volumes sont caractéristiques de ceux ornant les reliures réalisées pour Denis Decrès