HEGEL, Georg Wilhelm Friedrich

 

12 000 €

HEGEL, Georg Wilhelm Friedrich

System der Wissenschaft. Erster Theil, die Phänomenologie des Geistes

Bamberg & Würzburg Joseph Anton Goebhardt 1807

L’UN DES PLUS GRANDS TEXTES DE PHILOSOPHIE

ÉDITION ORIGINALE

 

In-8 (198 x 117mm)

 

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Papier marbré, dos à la bradel, orné. La pièce de titre porte la tomaison I mais la deuxième partie ne fut jamais composée

Dos légèrement fané, restauration au papier des plats

Anticipation géniale de toute la philosophie hégélienne, La Phénoménologie de l’Esprit influença les grands courants de l’idéalisme et du post-idéalisme allemand en même temps que ses principaux critiques (Kierkegaard, Schopenhauer, Nietzsche et bien sûr Karl Marx, qui lui emprunta son arsenal dialectique). Francis Herbert Bradley en Angleterre, Benedetto Croce en Italie se chargèrent de propager, en les révisant, les thèses du philosophe allemand.

 

Par la médiation de Jean Hyppolite, Alexandre Kojève et Eric Weil (entre autres), l’auteur de la Phénoménologie devient enfin une référence majeure de la philosophie française du XXe siècle. Les leçons de Kojève prononcées dans les années 30, qui tiraient déjà l’hégélianisme vers un existentialisme sui generis, marquèrent Jacques Lacan et Raymond Queneau, dont le roman Les Dimanches de la vie (1952) aborde des thèmes hégéliens transposés dans la vie quotidienne. C’est encore en France que Maurice Merleau-Ponty a étudié, dans Sens et Non-sens (1948), « l’existentialisme de Hegel », philosophe dont la lecture lui semble incontournable pour la philosophie contemporaine.

 

Il y a un Hegel pour tous les philosophes, pour toutes les disciplines – histoire, droit, religion, esthétique, logique –, mais l’hégélianisme, développé le plus souvent sur le mode dogmatique, ne s’est jamais autant exprimé avec sa puissance créatrice originelle (Ursprung) que dans cet extraordinaire ouvrage de jeunesse.

RÉFÉRENCE : Steinhauer, 214