ORLOFF, Grégoire comte

 

1 200 €

ORLOFF, Grégoire comte

Essai sur l’histoire de la peinture en Italie, depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours

Paris, Galerie de Bossange père, 1823

HISTOIRE DE LA PEINTURE EN ITALIE PAR UN RUSSE, EN FRANÇAIS.

 

BEL EXEMPLAIRE EN RELIURE JONQUILLE DE L’ÉPOQUE

ÉDITION ORIGINALE

 

Deux volumes in-8 (215 x 131mm)

 

RELIURES DE L’ÉPOQUE. Dos de veau blond clair, plats de papier jonquille

Quelques rousseurs

Le comte Grégoire Vladimir Orloff (1777-1826), descendant de Grigorii Grigoriévitch Orloff, favori de Catherine II, était membre de l’Académie des sciences de Saint-Pétersbourg. Il dût quitter la Russie pour des raisons de santé. Il effectua alors un tour d’Italie comme il était d’usage dans la formation classique des peintres et des écrivains. Quelques années plus tôt, Stendhal avait publié son Histoire de la peinture en Italie (1817) et Goethe son Italienische Reise (1816-1817). Orloff publia en français une Histoire de la Musique (1822) et un Voyage dans une partie de la France (1824).

 

L’Essai sur l’histoire de la peinture en Italie débute par l’origine mythologique de la peinture chez les Anciens et la description de sites comme Pompéi et Herculanum. Orloff s’attache ensuite naturellement aux écoles et aux artistes majeurs de la Renaissance, ainsi qu’à leurs productions les plus distinguées. Ses descriptions et ses portraits font souvent référence à la Storia pittorica dell’Italia (1796) de Luigi Lanzi, considéré comme le père de l’historiographie moderne.