PESSOA, Fernando

 

20 000 €

PESSOA, Fernando

35 Sonnets

Lisbonne, Monteiro and Co, 1918.

LE PREMIER RECUEIL DE POÈMES EN ANGLAIS dE PESSOA. il le PUBLIA LUI-MÊME.

 

EXEMPLAIRE BROCHÉ, TEL QUE PARU. RARE

ÉDITION ORIGINALE

 

In-8 (204 x 131mm)

COLLATION : 20 feuillets

BROCHÉ. Couvertures imprimées d’origine, non coupé. Chemise, étui

Fernando Pessoa (1888-1935) apprit l’anglais dans son enfance, à Durban (Afrique du Sud), où il passa une partie de son adolescence. Cette plaquette tirée à compte d’auteur et à petit nombre, imprimée en pleine effervescence futuriste, se compose de trente-cinq sonnets de stricte obédience shakespearienne. Mince gerbe poétique publiée par un écrivain portugais qui fut avant tout anglophone et anglophile – presque un étranger dans sa propre langue –, les 35 sonnets occupent une place à part dans l’œuvre de Fernando Pessoa. Le poète orthonyme y rivalise bien sûr avec William Shakespeare dont il tente de moderniser, en se l’appropriant, l’énigmatique et précieux canzoniere, mais aussi avec les poètes métaphysiques anglais – John Donne en premier lieu – dont il reprend, en la compliquant, la poétique philosophique et méditative.

 

Pessoa avait composé des poèmes en anglais dès son adolescence sous le pseudonyme d’Alexander Search, mais c’est dans les 35 sonnets que son « double » britannique atteint la maturité. Maniérisme, virtuosité, métamorphose, métaphysique : tout Pessoa est là, concentré, ramassé sous les traits du poète néo-élisabéthain – sans doute le plus intime de ses masques. Aucun exemplaire n’a été présenté sur le marché national ou international des ventes aux enchères depuis 1977.

RÉFÉRENCE : F. Pessoa, Œuvres poétiques, Paris, Bibliothèque de la Pléiade, 2001, notice de Patrick Quillier, pp. 2020-2022