GOURBILLON, Joseph Antoine de

 

3500 €

GOURBILLON, Joseph Antoine de

Voyage critique à l'Etna en 1819

Paris, P. Mongie l'Aîné, 1820.

EXEMPLAIRE DU PRINCE EUGÈNE, RELIÉ À SON CHIFFRE. VOYAGE DE NAPLES À PALERME, EN PASSANT PAR HERCULANUM ET POMPÉÏ

ÉDITION ORIGINALE  Deux volumes in-8 (196 x 120mm) Deux vignettes représentant l’Etna, gravées sur les pages de titre

PROVENANCE : Prince Eugène (chiffre doré au centre des plats)

Quoique l’ouvrage s’intitule Voyage à l’Etna, la description de ce volcan n’occupe que la cinquième partie du premier volume. Gourbillon s’intéresse à Naples, Pompéi (pages 47-53 du tome I), Paestum, Calabre, Messine, Syracuse et Palerme. Un lexique des lieux, des auteurs et de termes antiques est placé à la fin du second volume.  "Quant à Pompéi, il la représente telle qu’elle était il y a quarante ans [vers 1780] et il s’appesantit sur la description de la maison Diomedes, dont tout le monde a parlé. Il se distingue cependant encore par un trait d’érudition qu’il ne m’est pas permis de négliger. Tout le monde sait que les maisons de Pompéi ont beaucoup de ressemblance avec nos anciens couvents. On entre d’abord sous un portique, ou plutôt dans un véritable cloître dont le pourtour, supporté par des colonnes, offre un grand nombre de portes servant d’entrées à autant de chambres qui n’ont aucune communication entre elles par l’intérieur ; ce sont de vraies cellules, habitées autrefois par les esclaves. Le corps de logis, c’est-à-dire l’habitation du maître, est situé, comme nos hôtels, entre cour et jardins" (F. B. Hoffman, Critique II, 1828)