DU BELLAY, Joachim

 

10 000 €

DU BELLAY, Joachim

[Oeuvres]. La Défense et illustration de la langue française avec L’Olive de nouveau augmentée.

La Musagnœomachie. L’Antérotique de la vieille et de la jeune amiee. Vers lyriques, etc.

Paris, Frédéric Morel, 1561.

IMPORTANTE ET RARE PRÉFIGURATION DE LA PREMIÈRE ÉDITION COLLECTIVE DE DU BELLAY

Première édition in-4 (245 x 156mm) de La Défense et illustration de la langue françoise  et première édition de ce texte augmenté de La Musagnœomachie (Tchemerzine III, p. 40 c). [Suivi de] : (II) : L’Olive et autres œuvres poétiques. Paris, Frédéric Morel, 1561. Cette édition accompagne l’édition précédente de La Défense et illustration, Tchemerzine III, p. 43 g). (III) : La Monomachie de David et de Goliath. Paris, Frédéric Morel, 1561. Première édition séparée à la date de 1561, avec l’ « Ode à Phoebus » comprise dans la pagination, Tchemerzine III, p. 71 b). (IV) : Recueil de poésies Présenté à très illustre Princesse Madame Marguerite,… revu et augmenté. Paris, Frédéric Morel, 1561. Tchemerzine III, p. 47 b) : « Est souvent réuni aux Oeuvres publiées la même année, avec pagination séparée ». (V) : Deux livres de l’Enéide de Virgile, le Quatrième, et Sixième. Paris, Frédéric Morel, 1561. Seconde édition des deux livres de Virgile traduits et réunis, Tchemerzine III, p. 49 c). (VI) : Epithalame sur le mariage du très illustres Prince Philibert, duc de Savoie et très illustre Princesse Marguerite de France, soeur unique du Roy. Paris, Frédéric Morel, 1561. Troisième édition, augmentée, Tchemerzine III, p. 66 c). (VII) : Discours au Roy sur la trêve de l’an MDLV. Hymne au Roy sur la prince de Calais. Les Furies contre les infracteurs de Foy. Paris, Frédéric Morel, 1561. PREMIÈRE ÉDITION COLLECTIVE de ces trois pièces, Tchemerzine III, p. 65 d). (VIII) : Le Premier Livre des antiquités de Rome. Paris, Frédéric Morel, 1562. ÉDITION ORIGINALE avec titre de relais, l’édition originale datant de 1558, Tchemerzine III, p. 51 b) : « Même édition sous nouvelle date ». (IX) : Les Regrets et autres oeuvres poétiques. Paris, Frédéric Morel, 1565. Quatrième édition, la première datant de 1558, la deuxième de 1559, la troisième de 1561, toutes chez Frédéric Morel avec un titre à chaque fois renouvelé, mais celle de 1565 comporte des « corrections », Tchemerzine III, p. 53 b). (X) : Ode sur la naissance du petit duc de Beaumont, fils de Monseigneur de Vandosme, roy de Navarre. Paris, Frédéric Morel, 1565. Seconde édition avec un titre de relais, Tchemerzine III, p. 73 b). (XI) : Divers jeux rustiques et autres oeuvres poétiques. Paris, Frédéric Morel, 1565. Cinquième édition, la première en 1558, toutes par Morel avec la même collation et à chaque fois un titre de relais, Tchemerzine III, p. 56 c). (XII) : Discours au Roy contenant une brève et salutaire instruction pour bien et heureusement régner. Paris, Frédéric Morel, 1566. ÉDITION ORIGINALE d’une grande rareté, Tchemerzine III, p. 87 a)

 

Exemplaire finement réglé de rouge. Marques typographiques sur les pages de titre (12), bandeaux et initiales gravés sur bois

 

RELIURE DU XXe SIÈCLE. Maroquin rouge janséniste, double filet doré sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrure

PROVENANCE : Librairie Sourget (catalogue 5, 1988, n° 39)

Dès 1561, un an après la mort de Du Bellay, Frédéric Morel avait entrepris une sorte d’édition collective fragmentée. Car Charles L’Angelier l’avait pris de vitesse. L’habituel imprimeur de Du Bellay avait en effet omis de faire confirmer son privilège après la mort de François II. L’Angelier s’engouffra dans la brèche, se fit concéder un privilège en avril 1561 et publia à la hâte deux éditions très partielles des Oeuvres datées de 1561 ou 1562 mais, au demeurant, fort incomplètes. Frédéric Morel fut rétabli dans ses droits dès juin 1561 (cf. Le Premier Livre du présent volume, avec ce privilège au verso du dernier feuillet, c6v). La première édition véritable des oeuvres complètes de Du Bellay, avec page de titre générale, est publiée en 1569 (cf. Mignonne allons voir si la rose. Fleurons de la bibliothèque poétique Jean-Paul Barbier-Mueller, 2007, p. 130).

Ce volume est donc une préfiguration de la grande édition collective de 1569 qui, de composition strictement identique, comporte néanmoins quatre-vingt-treize poèmes alors inédits. Comme celle-ci, il est constitué de parties ayant chacune une page de titre séparée et une foliotation particulière : « Cette organisation permettait d’une part une vente « au détail » et donnait d’autre part la possibilité aux acheteurs de l’ensemble de faire relier ces textes en plusieurs minces volumes plus maniables » (idem, p. 130).

 

Ce superbe exemplaire réglé est l’un des plus grands connus (245 x 156mm) puisque l’exemplaire De Backer ne mesurait que 225mm. Il présente, au total, un excellent ensemble permettant d’avoir quasiment tout Du Bellay dans des éditions intéressantes. Parmi les nombreuses éditions collectives de Du Bellay, cet exemplaire et celui ayant figuré dans la vente aux enchères du 16 juin 1995 à Paris sont les plus anciens et les plus complets à être passés sur le marché depuis 1994, date de la recension établie par Jean-Paul Barbier. Par comparaison, l’exemplaire de la collection privée de Pierre Berès (20 juin 2006, n° 31), certes relié dans un magnifique vélin ivoire de l’époque, ne datait que de 1592.

RÉFÉRENCES : Jean-Paul Barbier, Ma bibliothèque poétique, 1994, III, p. 183 et ssq., n° 26 à 37 -- pour les références à Tchemerzine, cf. supra