BARBIER, Edmond Jean François

Chronique de la Régence et du Règne de Louis XV (1718-1763)

ou Journal de Barbier, avocat du Parlement de Paris. Première édition complète, conforme au manuscrit autographe de l'auteur, accompagnée de notes et éclaircissements, et suivie d'un index

Paris, Charpentier libraire-éditeur, 1857

LE JOURNAL DE BARBIER DANS SA PREMIÈRE ÉDITION COMPLÈTE : OUVRAGE ESSENTIEL À LA COMPRÉHENSION DU XVIIIe SIÈCLE FRANÇAIS 

Première édition complète, tous les volumes sont à la bonne date de 1857

8 volumes in-12 (175 x 110mm)
Première série : 1718-1726 (XII, 1-468 pp.) ; deuxième série : 1727-1734 (2 ff. 2-540 pp.) ; troisième série : 1735-1744 (2ff. 2-584 pp.) ; quatrième série : 1745-1750 (2ff. 2-511 pp.) ; cinquième série : 1751-1753 (2 ff. 2-455 pp.) ; sixième série : 1754-1757 (2ff. 2-617 pp.) ; septième série : 1758-1761 (2ff. 2-427 pp.) ; huitième série : 1762-1763 (2ff. 2-547 pp.) avec le fameux index rerum et nominum, si utile pour l’histoire des mœurs et de la politique, et dans ce huitième volume paraît aussi, à partir de la p. 129, le fameux Journal de Police sous Louis XV (1742-1743)
RELIURES DE L’ÉPOQUE. Dos de chagrin vert à nerfs et caissons dorés, tranches mouchetées

Petite usure sur une coupe du vol. 6, dos très légèrement éclaircis

L’avocat Edmond Jean François Barbier (1689-1771) habitait rue Galande à Paris. Fils et petit-fils d’avocats en Parlement, il composa à partir de 1718 un journal essentiel à la compréhension intime du XVIIIe siècle français et, plus spécifiquement, du monde parisien. Ayant assisté le 27 avril 1718 à l’incendie du Petit-Pont, Barbier, qui y tenait un cabinet d’affaires, mêlé à la foule des badauds, fut vivement impressionné. Il décida de consigner l’événement. Quarante-cinq années durant, de 1718 à 1763, il tiendra jour par jour dans de grands carnets noirs un compte scrupuleux exact de son temps, se trouvant ainsi, à son insu, le continuateur fort appréciable des Mémoires de Saint-Simon et l’équivalent parisien des Mémoires du duc de Luynes. Le Journal de Barbier comble ainsi une lacune entre ceux-ci et les Mémoires de Bachaumont, qui commencent en 1762. L’ouvrage fut édité une première fois de façon fragmentaire en 1847-1849 par Paul Arthur de La Villegille. Il est ici publié au complet pour la première fois.

BKS : 11949

 

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquemen