CHAMPLAIN, Samuel de

 

Prix sur demande €

CHAMPLAIN, Samuel de

Les Voyages de la Nouvelle France Occidentale, dicte Canada

Paris, Pierre Le-Mur, 1632

L’UN DES PLUS BEAUX EXEMPLAIRES DE L’UN DES AMERICANA LES PLUS IMPORTANTS : LE CHAMPLAIN DU COMTE D'HOYM (1694-1736).

L’EXEMPLAIRE FUT RELIÉ EN MAROQUIN, À SES ARMES, ET FIGURE DANS LE CATALOGUE DE SA VENTE DE 1738

ÉDITION EN PARTIE ORIGINALE

In-4 (246 x 172mm)
ILLUSTRATION : 6 figures gravées sur cuivre dans le texte, dont 2 à pleine page  : types indiens, attaque d’un village, danse indienne, scène de chasse etc. Ces images sont les mêmes que celles imprimées dans les éditions de 1619 et 1620. Le traité de navigation est illustré de 2 bois gravés dans le texte (une carte et un tableau).

RELIURE FRANÇAISE DE LA SECONDE MOITIÉ DU XVIIe SIÈCLE. Maroquin rouge, décor doré, plats orné d'un décor à la Du Seuil, armes au centre des plats, triple filet en encadrement, dos à nerfs orné, tranches dorées sur marbrure
PROVENANCE : comte d’Hoym (armes au centre des plats ; vente : Paris, 1738, n° 3262) -- Georges Heilbrun (ex-libris) APPAREMMENT IL A FAIT 77.000FF en 1974

Quelques rousseurs sans gravité, déchirure sans manque à la carte (7 cm), deux petites réfections sur le bord extérieur du premier plat avec légère atteinte aux filets

Samuel de Champlain (1567-1635) fit un premier voyage à la Nouvelle-France (Canada) en 1603, puis visita l'Acadie et les côtes de la Nouvelle-Angleterre (1604-1607), fonda la vile de Québec (1608) et explora une partie des Grands Lacs (1615-1616). Après 1620, il cessa les explorations et se consacra à la mise en valeur de la nouvelle colonie. Pour Burden, Champlain n'est pas seulement le "Père de la Nouvelle-France", mais aussi le premier géographe et cartographe sérieux de l'Amérique septentrionale.

Cette édition, la dernière publiée du vivant de l'auteur, est aussi la plus complète :

"Of all the editions of Champlain, this is the only complete one. It is perhaps the most important of the old editions, as it contains a collective narrative embodying a review of all preceeding French expeditions to the New World, followed by and interwoven with Champlain's own voyages to Canada" (Church).

La première partie contient un historique des anciennes expéditions françaises dans le Nouveau Monde, suivi d'un "montage" des précédentes relations de Champlain : bref récit du premier voyage (1603), abrégé des deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième voyages (publiés en 1613), septième voyage (1615-1616) et mention rapide du huitième (1617), considéré par l'auteur comme négligeable. On trouve dans la seconde partie, outre le neuvième voyage, une "Histoire du Canada" couvrant la période 1620-1631.

Deux pièces à pagination séparée achèvent le volume : un "Traité de la Marine" (le titre courant porte "Navigation"), et la "Doctrine chrétienne" du Père Ledesme, S.J., traduite en "langage canadois" par le Père Brebœuf, suivie de l’“Oraison dominicale traduite en langage des montagnars de Canada", par le Père Massé, S.J.

LA GRANDE CARTE GRAVÉE SUR CUIVRE, ICI EN PREMIER ÉTAT, EST UN CHEF-D’ŒUVRE DE LA CARTOGRAPHIE AMÉRICANISTE.

"Champlain's last map accompanies his most complete publication which described the events of Nouvelle France up to 1629. Very rare, it consists of two sheets, and could be labeled the first to depict the existence of the entire Great Lakes network. Lac St Louis is Lake Ontario, leading up to number '90', marking 'a fall of water at the end of the falls of St Louis, very high, where many kinds of fish are stunned in descending'. Above La nation neutre appears a rudimentary Lake Erie followed by a more recognisable Mer douce, Lake Huron, the 'freshwater sea'. Grand Lac or Lake Superior, which Champlain never actually saw, is here depicted for the first time in a recognisable form on a map. (...)  The map covers the same territory as that of c. 1616, but contains far greater details, extending as far south as the Virginia colonies. The New Netherlands provides one of the areas of most interest in using nomenclature that is of unknown origin. The Hudson River is here called the Riuiere des trettes, and Long Island, Isle de l'Ascencion. Above these is a reference to an unidentified tribe, 'Habitation de sauuages maniganaticouoit'. The church depicted is clearly an indication of the Dutch presence in the region and must be construed as the first delineation of present day New York City on a printed map" (Burden).

Il existe des exemplaires à l'adresse de Claude Collet et Louis Sevestre, qui ont partagé l'édition avec Pierre Le Mur. Les feuillets Dii-iii de la première partie (pp. 27-30) sont ici en premier tirage, avant les cartons.

BIBLIOGRAPHIE: Sabin 11839 --  Harisse, Nouvelle France, 51 -- Church, 420 -- Alden, 632/21 -- Burden, The mapping of America, 237 -- J.C.B., II, 239 (exemplaire du tirage de Collet) -- Streeter, vente VI, lot 3631 -- Gagnon, 766 -- OHR 672

 

BKS : 6078

Plus d'informations : jean-baptiste@deproyart.com

 

Exposition publique à la librairie sur rendez vous uniquement